WKND 91.9 FM

Printemps-Ete

Jean Leloup

Diffusé précédemment

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Vidéoclip de la semaine : Les Colocs - Julie

Mathieu Marcotte
mercredi 17 mars 2021 12:15

Chaque semaine, WKND vous propose un regard approfondi sur un vidéoclip marquant.  Certains clips sont particulièrement représentatifs de leur époque; il y en a quelques uns qui partent d’une idée simple et l’exploitent au maximum, alors que d’autres peuvent être considérés comme de véritables courts-métrages dignes des plus grands festivals de cinéma. Nous rendons ici hommage aux créateurs et créatrices qui ont fait vivre les belles années de MusiquePlus, et qui continuent de rayonner aujourd'hui sur le web. 

 

LES COLOCS - JULIE (1993)

Peu de groupes québécois ont utilisé le medium du vidéoclip aussi efficacement que Les Colocs.  Leurs clips, utilisant souvent la technique d’animation image par image (stop-motion) ont contribué à propulser le groupe au sommet dans les années 90. Ils ont reçu des nominations pour vidéoclip de l’année pendant quatre années consécutives, remportant le Félix à deux reprises.

André « Dédé » Fortin, récemment reconnu dans un sondage comme l’un des plus grands chanteurs de l’histoire du Québec, était un créateur aux multiples talents. Le musicien, parolier et compositeur maitrisait également l’art du montage vidéo. Ayant étudié en cinéma à l’Université de Montréal, il a travaillé comme monteur à Télé-Métropole (qui allait devenir le réseau TVA).

Parmi les vidéoclips marquants du groupe, on note La Rue Principale, Passe-Moé la Puck, Tassez-Vous de D’Là ou Bon Yeu (où Dédé Fortin a choisi de prendre l’entièreté du budget pour engager des itinérants comme figurants). Mais c’est véritablement Julie qui a mis le groupe au monde visuellement.

Débutant avec une marche funèbre rappelant les films de Tim Burton (un autre passionné de stop-motion), le clip est truffé de références à la culture d’ici (la boîte de Jos Louis, le dollar canadien). Par contre, c’est un visuel qu’on n’avait jusqu’alors vu qu’à l’international. Il semblait impensable à l’époque de réussir à créer une œuvre comme Sledgehammer de Peter Gabriel avec un budget limité. Mais avec beaucoup de créativité ainsi que de très longues heures de tournage et de montage, Les Colocs ont réussi à créer un clip qui traverse bien les époques. Près de 30 ans plus tard, même si on remarque que les décors ne sont pas très sophistiqués et que la qualité vidéo n’est pas de calibre HD, on peut toujours reconnaître le génie et le talent de Dédé Fortin.